Conseils pour votre décoration murale

On a tous connu cette situation, d’avoir entre ses mains un tableau et de se demander quelle place celui-ci occupera chez soi.

Il existe des méthodes simples pour s’en sortir et optimiser l’accrochage d’un tableau dans son intérieur. Alors pour que votre cher tableau ne se destine pas à croupir dans un sombre coin de votre cave, faute de place sur vos murs, prenez note de ces quelques précieux conseils.

Théoriquement, la première question que l’on se pose avant d’accrocher un tableau est : est-ce que je dispose d’un espace mural suffisant ? Pour cela, déterminez les dimensions de votre futur tableau en fonction de l’espace à occuper. Évitez, par exemple, les trop petits tableaux qui « s’effaceraient » sur des murs trop grands. Cependant, comme le veut la tendance de décoration actuelle, il vous est possible de juxtaposer plusieurs petits tableaux  pour créer un effet « galerie » sur vos murs, et de les associer en fonction d’une unité de couleur ou de thème.

A quelle hauteur accrocher son tableau ?

Haaa … l’accrochage du tableau, tout un art ! En plaçant votre tableau trop haut ou trop bas, votre œil risque de déformer l’image et ses proportions. La bonne hauteur pour votre tableau est déterminée par sa ligne l’horizon. Pour faire simple, il arrive parfois que l’on dégage dans un tableau des lignes directrices se recoupant en un même point, le « point de fuite ».  Le point de fuite est, dans une représentation en perspective le point où se rejoignent des lignes dites fuyantes.

Dans « L’Ecole d’Athènes » du peintre Raphaël, les lignes de fuite (en jaune) sont déterminées par les perspectives et se rejoignent en un point, au niveau des personnages centraux. Une fois le point de fuite décelé, vous obtenez une ligne d’horizon. Accrochez votre tableau de telle sorte que vos yeux se situent en face de la ligne d’horizon.
Si votre peinture ne comporte pas de point de fuite, l’idéal est de le placer au niveau de l’œil, à 1m70 environ du sol. Pour cette œuvre de Van Gogh de 30 cm de hauteur, on calcule sa hauteur que l’on divise par deux. L’œil doit être placé au niveau de la moitié de la longueur du tableau.

L’autre point essentiel dans l’accrochage d’un tableau est la luminosité. Privilégiez un éclairage naturel pour le révéler. Veillez à ne pas l’exposer directement aux rayons du soleil, qui risqueraient d’altérer progressivement la qualité des matériaux qui le composent.

Source: artdeco-online.com